Jan Morris

Jan Morris, née James Morris en 1926, est une auteure et historienne galloise. Après la Seconde Guerre mondiale, il fut reporter pour le Times, puis pour le Manchester Guardian durant la crise du canal de Suez. En 1972, il décide de devenir une femme. Elle a reçu plusieurs prix littéraires, notamment le Golden PEN Award pour son œuvre. En janvier 2008, le Times l’a classée au quinzième rang des plus grands écrivains britanniques depuis la guerre.

On doit à Jan Morris plusieurs livres sur l’Empire britannique : The Pax Britannica Trilogy (Heaven’s Command, Pax Britannica et Farewell the Trumpets) à propos de la montée et de la chute de l’empire de la reine Victoria ; The Spectacle of Empire considère les caractéristiques de l’Empire britannique à son apogée ; Stones of Empire s’arrête sur l’architecture britannique en Inde ; enfin, Fisher’s Face est la biographie facétieuse d’un amiral victorien. Elle a également signé six livres sur des villes et des pays du monde, deux autobiographies, plusieurs volumes tirés de récits.